The Last Morning Soundtrack

> Agenda

Sur la pochette de A distance, a Lack, le premier album de The last Morning Soundtrack (2011), l’absence était assourdissante. Personnage principal dans un décor glacé, elle grimpait sur les arbres squelettiques et se roulait dans les herbes blanches avec insolence. Sur la photo, on pouvait aussi deviner le banquet obscène des fantômes dansant sur des ballades folk déchirantes.

Mais Sylvain Texier ne s’est pas laissé engloutir par l’hiver et sa voiture garée devant ce paysage désolé a repris la route. Fin 2013, c’est même dans l’habitacle cotonneux d’un avion qu’on le retrouvait, croquant ces fantômes danseurs sur 4 titres clair-obscur et épurés. Cet EP était un avant-goût d’un nouvel album où le songwriter parvient à se renouveler sans fracas, par petites touches impressionnistes. Une collection de titres où la mélancolie enveloppe plus qu’elle ne heurte et où chaque note compte. Sylvain Texier sait mieux que quiconque mettre en résonance une écriture imagée et intime avec des mélodies limpides qui rappelent les premiers pas d’un Bon Iver ou les récentes fulgurances du Piano ombre de François and The Atlas Mountains. Sur ce nouveau chapitre où la poésie du verbe s’ affirme, la production - très aérée - joue comme jamais la carte du "Less is More" tout en s’autorisant des audaces inédites (la luxuriance des cordes sur As lonely as I am ou la batterie de Your tomorrows que n’aurait pas renié Peter Von Poehl).
Maître des contrastes, avec Promises of Pale Nights, The Last Morning Soundtrack propose un disque à la fois dense et léger, feutré et lumineux, pour un nouveau set-live en trio, disponible en tournée.

Nouveau spectacle accompagné par MAPL - Le Manège (Lorient)

THE LAST MORNING SOUNDTRACK (Pop Folk trio)

On the cover of « A Distance, A Lack », The Last Morning Soundtrack’s debut album, the void was omnipresent. As central figure in this ice-cold setting, it would climb up the scrawny trees and walk in the white grass with insolence. On the photograph, we could guess the obscene banquet of ghosts, dancing on heart-rending folk songs. But Sylvain Texier decided not to be consumed by the winter, now his car parked in front of this bleak landscape can drive away, and head back out on the road.
In his new album, « Promises of Pale Nights », the songwriter manages to reinvent himself softly and quietly. A collection of songs where melancholy soothes you more than it hurts, and where every note counts. The Last Morning Soundtrack knows, more than anyone, how to combine in resonance an intimate writing full of imagery with limpid melodies.

Agenda


Dates à venir  /  > Dates précédentes